Interview d’Aurélia Giordanengo, administratrice de l’association Happy Hand

aurélia giordanengo happy hand VALIMMO
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur facebook

Janvier 2021 

Interview d’Aurélia Giordanengo, administratrice de l’association Happy Hand.

Une journée de réemploi dans le BTP porteuse de sens et en adéquation avec notre objectif de circularité.

Aurélia Giordanengo happy hand valimmoJe suis paysagiste spécialisée dans les jardins comestibles et formatrice en permaculture. Salariée de l’association, pratiquement à plein temps, je m’occupe de pôle agricole de l’éco-lieu et son aménagement accessible à tous.

L’Association HAPPY HAND est née du constat des besoins urgents en matière de prise en charge et de compensation du handicap, nonobstant les textes de lois, et de la nécessité de « faire ensemble » pour un mieux « vivre ensemble ».

C’est une association 1901 crée en 2015 à Cagnes sur mer, avec deux salariés, une centaine de bénévoles actifs et 163 adhérents en 2020.  

logo happy hand

Le collectif lancé par HAPPY HAND a pour vocation d’œuvrer «pour une écologie inclusive » ce qui se traduit par aider à l’inclusion des personnes en situation de handicap, diversifier la palette de leurs perspectives de vie, rendre accessibles, inclusives et écologiques nos actions en les ouvrant à tous, personnes valides ou pas.

Happy Hand, c’est aussi projet d’éco-lieu inclusif que nous sommes en train d’acquérir à Cagnes sur mer.  L’ALTERRECHO est un projet inédit de tiers et éco-lieu accessible à tous notamment aux personnes en situation de handicap, ayant pour préoccupation constante l’environnement, l’éthique et le vivant qui propose, à travers ses infrastructures et sa communauté, une offre multiple favorisant le lien social.

         l'alter echo happy hand valimmo l'alter echo logo

Alliant permaculture et agencement en « universal design » (accessibilité universelle), L’ALTERRECHO s’articule autour d’activités agricoles, fermières, pédagogiques, thérapeutiques avec la médiation animale et d’un habitat partagé et participatif.

J’en profite et lancer un appel à votre soutien : vous pouvez apporter vos dons (jusqu’au 19 février 2021) comme plus d’une centaine de personnes l’ont déjà fait sur (www.zeste.coop/fr/lalterrecho-ecolieu-inclusif) pour nous aider à acquérir ce lieu.

2. Pourquoi avoir participé à la journée de Réemploi du 13 novembre ?

Nous avons été informés par Aude Etienne de cartoncommun.fr. Cette journée a été très importante pour nous. Cette opération correspond à notre objectif de circularité.  Dans la nature, il n’y a pas de déchet, le déchet des uns est la ressource des autres.

3. Comment s’est déroulée cette journée de Réemploi sur l’ancien site de la société DOW ?

Nous étions trois de l’association et nous avons reçu un super accueil de l’équipe de VALIMMO, Des objets que nous avions présélectionnés grâce à Cartoncommun.fr, étaient réservés pour nous par l’équipe de VALIMMO. Nous avons récupéré : du matériel incendie, des étagères, des éclairages, du mobilier (des chaises de bureau, du matériel de plomberie, des banc et table). Une « pépite » cette table est devenue notre table de réunion quotidienne. Nous sommes très heureux, c’était incroyable. Nous aurions aimé récupérer plus d’éléments mais notre camionnette était pleine. Tout ce matériel de cet ancien ensemble immobilier à Sophia Antipolis à réemployer nous a vraiment aidé, encore merci aux dons et à l’accueil de l’équipe de VALIMMO.

4. Quels enseignements tirez-vous de cette journée ?

happy hand opération dow valimmoC’est la première fois qu’Happy Hand participe à une journée de Réemploi avec un opérateur immobilier, c’est une super découverte. C’est porteur de sens et de valeurs et très encourageant car nous nous rendons compte que dans ce milieu des acteurs comme VALIMMO deviennent solidaires et ne demandent rien en retour.

C’est une surprise très agréable et plus qu’utile pour le monde associatif et nous en sommes encore très touchés et reconnaissants. Plus largement, les collectifs majoritairement bénévoles et philanthropiques comme le nôtre ne pourrait exister sans l’aide d’entreprises privées et ça fait vraiment du bien quand arrive cette aide, quelle que soit la forme, aide financière, matérielle ou mécénat de compétences…

5. En conclusion ?

Je ne m’attendais pas à recevoir des dons d’une entreprise immobilière et nous apprécions vraiment qu’un acteur du BTP nous aide aussi généreusement grâce à une très belle journée de réemploi. Nous espérons vivement participer à la prochaine opération de réemploi de VALIMMO, nous y viendrons à plus de vingt avec un grand camion !

Retrouvez le reste des interviews des associations participantes :

Ces articles pourraient vous intéresser

Capture d’écran 2022-09-13 à 15.11.19

Flexibilité, confort, écoresponsabilité : critères essentiels dans la recherche de locaux

La préoccupation des chefs d’entreprises, actuellement en matière d’immobilier, c’est de trouver les locaux les plus adaptés aux besoins de leurs collaborateurs. C’est surtout d’apporter du confort et de la convivialité.
Photographie de Stéphane Porcel

VALIMMO devient VALIMMO REIM. Interview de Stéphane Porcel, Directeur du développement.

L’impact sur notre métier, c’est de travailler et d’augmenter le champ des possibles tant sur les projets que sur le profil des clients à qui nous allons nous adresser.
Photographie de Grégory Elisci

VALIMMO devient VALIMMO REIM. Interview de Grégory Elisci, Directeur Asset et Property Management

Pour les collaborateurs en Asset et en Property Mangement, le fait de devenir VALIMMO REIM va tout simplement nous permettre de conserver nos atouts qui font notre force.
icone triante droite orange

Nous contacter

Investisseur professionnel, entrepreneur, professionnel de l’immobilier et du bâtiment, représentant d’une collectivité ou journaliste n’hésitez pas à nous laisser un message.

Siège social 

Parc d’Activités de l’Argile – Voie E
BP 50 – 06370 Mouans-Sartoux
T_04 92 28 87 40
contact@valimmo-reim.eu

Bureau à Paris 

18, boulevard Malesherbes.
75008 – Paris.